LEÇON Le-devenir-de-la-matière-organique-après-la-mort-d’un-être-vivant

Le 20-03-2019

Le devenir de la matière
organique

Le devenir de la matière organique
après la mort d’un être vivant
La décomposition de la matière organique
• dans une forêt, on trouve des débris d’animaux et
de végétaux à la surface du sol : c’est la litière
– ex. : feuilles mortes, branches et brindilles,
excréments, animaux morts
• ces

débris

dégradés

organiques

au

cours

sont

du

progressivement

temps

:

c’est

la

décomposition
• ce sont les êtres vivants du sol qui se nourrissent de
ces débris, les décomposeurs :
– animaux du sol
* ex. : ver de terre
– filaments de champignons
– micro-organismes visibles uniquement au
microscope
• plus

la

température

est

décomposition est lente :

froide,

plus

la

les êtres vivants du

sol sont moins nombreux et moins actifs en hiver
• au contraire, un climat chaud et humide favorise la
décomposition

Le

recyclage

de

la

matière

par

les

décomposeurs
• les

décomposeurs

consomment

la

matière

organique et évitent ainsi l’accumulation de litière
sur le sol
• certains d’entre eux (bactéries, champignons)
rejettent dans le sol des sels minéraux :
– ils recyclent ainsi la matière organique
consommée

et

enrichissent

le

sol

en

substances nutritives minérales utilisables
par les plantes
• ce cycle de la matière est essentiel pour éviter un
épuisement des ressources minérales du sol

Les décomposeurs ne recyclent pas tout
• certains déchets humains (ex. : papier, carton) sont
biodégradables :
– ils peuvent être lentement décomposés par
les êtres vivants du sol car ils sont composés
de matière organique
• au contraire,

certains matériaux restent des

centaines d’années dans le milieu sans être
décomposés (ex. : plastique, verre, métal) :
– les décomposeurs ne se nourrissent pas de ces
matériaux