EXTRAIT La-naïveté-au-service-de-la-ruse

Le 20-03-2019

Résister au plus fort : ruses,
mensonges et masques

La naïveté au service de la ruse
SGANARELLE. – « […] Vous voyez que l’ardeur qu’elle a
pour ce Léandre est tout à fait contraire aux volontés du
père […] et qu’il est nécessaire de trouver promptement
un remède à ce mal, qui pourrait empirer par le
retardement. Pour moi, je n’y en vois qu’un seul, qui
est une prise de fuite purgative, que vous mêlerez
comme il faut avec deux drachmes de matrimonium
en pilules.

Peut-être fera-t-elle quelque difficulté à

prendre ce remède : mais comme vous êtes habile
homme dans votre métier, c’est à vous de l’y résoudre,
et de lui faire avaler la chose du mieux que vous
pourrez.

Allez-vous-en lui faire faire un petit tour

de jardin […] tandis que j’entretiendrai ici son père. »
Molière, Le Médecin malgré lui, acte III, scène 6,
1666.