LEÇON Une-diversité-permise-par-la-reproduction-sexuée

Le 20-03-2019

De la diversité génétique à la
biodiversité

Une diversité permise par la
reproduction sexuée
La diversité des gamètes formés
• la méiose a lieu dans les cellules sexuelles au niveau
des gonades (testicules ou ovaires)
• lors de la méiose, le matériel génétique est
doublé puis réparti au hasard dans quatre gamètes
(spermatozoïdes ou ovules)
• chaque gamète formé possède une combinaison
d’allèles différente car ils n’ont pas reçu les mêmes
combinaisons de chromosomes.
– on parle de brassage génétique : dans le
cas d’un être humain,
chromosomes,

celui-ci

qui possède 46
peut

fabriquer

des millions de gamètes génétiquement
différents

La diversité des possibilités de rencontre des
gamètes
• lors de la fécondation, un des gamètes mâles
rencontre un des gamètes femelles
• la combinaison d’allèles que portera le nouvel
individu dépend des allèles portés par le gamète
mâle et par le gamète femelle qui se rencontrent
au hasard
• de nombreuses combinaisons sont possibles : il
y a un second brassage génétique lors de la
fécondation

Le nombre d’individus différents possibles
est immense
• pour

une

cellule

avec

deux

paires

de

chromosomes, il y a quatre gamètes possibles
différents ; ce nombre double à chaque nouvelle
paire de chromosomes
– ex.

:

un humain possède 23 paires de

chromosomes donc cela représente jusqu’à
223 possibilités, soit plus de 8 millions de
gamètes génétiquement différents
• la

fécondation

multiplie

le

nombre

de

combinaisons possibles puisqu’elle unit au hasard
un gamète mâle et un gamète femelle
• pour un même couple de parents, il y a plus de cent
mille milliards de combinaisons possibles
• remarque : les vrais jumeaux sont identiques car ils
proviennent d’une seule et même cellule œuf