LEÇON Progrès-scientifique-et-écriture

Le 20-03-2019

Progrès et rêves scientifiques

Progrès scientifique et écriture
Les origines du progrès scientifique et de
l’écriture
• l’idée du progrès scientifique est associée à
l’utilisation par l’Homme de supports pour noter
ses connaissances et diffuser son savoir :
– IIIe millénaire avant J.-C. :

naissance de

l’écriture en Mésopotamie, inscription sur des
tablettes d’argile
– dans l’Égypte ancienne, les scribes compilent
sur

papyrus

leurs

recherches

dans

des

domaines divers (mathématiques, médecine)
à l’aide de hiéroglyphes
• plus tard, en Grèce et dans l’Empire romain,
émergent de nombreux scientifiques
– ex.

:

Euclide (géométrie,

astronomie),

Archimède

optique et

(physique

et

mathématiques), Hippocrate (médecine)
• leurs

œuvres

nous

parviennent

directement

(complètes ou fragmentées) ou indirectement
(commentateurs)

La diffusion progressive du savoir
• dans l’Antiquité : le savoir se diffuse à petite
échelle
– ex. : les copies des grands traités sont peu
nombreuses car elles sont rédigées à la main
sur des supports fragiles
• fin du XIe siècle et début du XIIe siècle : fondation
des

premières universités

européennes,

la

diffusion du savoir est plus large avec la formation
d’étudiants dans des disciplines autres que la
théologie et le droit (ex.

:

mathématiques,

astronomie, médecine)
• au XVe siècle : invention de l’imprimerie par
Gutenberg qui facilite l’accès à la connaissance,
développe le partage des idées ; la science circule
et fait débat