DEMO Analyse-de-la-formulation-d’un-médicament

Le 20-03-2019

La

formulation

d’un

médicament

Analyse de la formulation d’un
médicament
Il y a trois boites de médicaments : le médicament
princeps et les deux génériques.
On doit tout d’abord déterminer l’espèce thérapeutique
active ainsi que sa DCI. Il faut ensuite distinguer la boite
de médicaments princeps des boites de médicaments
génériques et identifier les conséquences de la variation
des excipients.

Etape 1 : Observer la composition des trois
boites de médicaments

Etape 2 : Déterminer le principe actif
• Pour déterminer la substance active,

il faut

comparer les formulations :
– le médicament princeps et ses génériques
ont le ou les mêmes principes actifs mais ils
peuvent avoir des excipients semblables ou
différents.
• Plusieurs substances chimiques sont communes
aux trois médicaments : 
– buflomédil ; 
– cellulose microcristalline ; 
– magnésium stéarate ;
– etc.
• Parmi ces substances communes, pour déterminer
le principe actif, il faut regarder la boite du
médicament. En règle générale les principes actifs
sont inscrits dessus :
– dans notre cas, c’est le buflomédil.

Etape 3 : Déterminer la DCI
• La Dénomination Commune Internationale est le
nom donné au médicament utilisé dans tous les
pays : c’est le nom du principe actif.
• Il s’agit du buflomédil.

Etape 4 :

Déterminer le médicament

princeps et le médicament générique
• La boite de médicaments princeps porte le
plus fréquemment un nom de marque comme
Fonzylane.
• Les boites de médicaments génériques portent le
plus fréquemment le nom de la DCI suivi du nom
du laboratoire qui le produit comme Buflomédil
Arrow ou Buflomédil Teva.
• La boite de médicaments princeps est donc la
boite n°2 et les boites de médicaments génériques
sont les boites n°1 et n°3.

Etape 5 : Identifier les conséquences de la
variation des excipients
• On constate une variation des excipients dans les
trois formulations présentées qui peut avoir des
conséquences.
• Dans deux des trois formulations, on remarque la
présence d’amidon de blé : un excipient à effet
notoire car il peut être responsable de réactions
allergiques chez les intolérants au gluten.