Premiers_secours_profenpoche

Les gestes de premiers secours en vacances

Durant tes vacances, en famille ou même entre amis, il est important de connaître les gestes de premiers secours (on ne veut pas te faire peur, mais on ne sait jamais ce qu’il peut se passer). Nous profitons de ce début de vacances pour te faire une piqûre de rappel concernant les gestes à adopter et les situations que tu pourrais éventuellement rencontrer.

Il est important de connaître ces gestes de survie durant cette période qui devrait être animée et remplie d’activités.

Comme personne d’entre nous n’est médecin, nous nous sommes appuyés sur les vidéos tournées et les articles de premiers secours rédigés par les pompiers et la Croix-Rouge.

4 étapes pour porter secours

Quelle que soit la situation dans laquelle tu te trouves, ces 4 étapes sont primordiales. 

1. Sécurise le lieu de l’accident et les personnes impliquées

Évalue les conditions de l’accident et de sécurité et vérifie qu’il n’existe aucun danger supplémentaire (circulation, incendie, électricité ou autres).

Si la situation est trop dangereuse, ne te mets surtout pas en danger. Préviens immédiatement les secours. 

2. Analyse l’état de la victime

Regarde si elle respire, si elle est consciente ou si elle est blessée. Si tu le peux, essaie de la rassurer, lui dire que ça va aller et que les secours arrivent.

3. Préviens les secours

Voici une liste des numéros importants ! 

Le 18 : les sapeurs-pompiers, pour tout problème de secours, notamment accident et incendie.

Le 15 : le Samu, pour tout problème urgent de santé, c’est un secours médicalisé.

Le 17 : la police ou la gendarmerie, pour tout problème de sécurité ou d’ordre public.

Le 112 : numéro d’appel unique des urgences sur le territoire européen, recommandé aux étrangers circulant en France et aux Français circulant en Europe.

Le 115 : le Samu social, pour toute personne qui présente une détresse sociale comme les personnes sans domicile et exposées aux intempéries.

Ce que tu dois être en mesure de donner aux secours quand tu appelles : 

  • Ton numéro de téléphone ou celui de la borne d’où tu appelles,
  • Ton nom et prénom,
  • La nature du problème (maladie ou accident),
  • Les risques éventuels (incendie, explosion, effondrement, etc.),
  • La localisation précise de l’événement,
  • Le nombre de personnes concernées,
  • L’état de chaque victime.

Il faudra également que tu puisses répondre aux éventuelles autres questions que les secours vont te poser au téléphone.

4. Effectue les gestes de premiers secours

Dispense les gestes de premiers secours adaptés à la situation de façon calme et non précipitée.

Nous allons maintenant te présenter quelques gestes à adopter dans des cas concrets de la vie de tous les jours.

Accidents

L’insolation 

La survenue d’un coup de chaleur est plus fréquente chez les personnes âgées (on fait donc attention à papi et à mamie !).

Chez les enfants et particulièrement les nourrissons, il faut éviter les expositions prolongées au soleil ou aux endroits clos (voiture, cabane dont le toit est en taule, plage sans ombres etc.).

Pour y remédier, le port de la casquette, toujours avec style et l’utilisation du parasol doivent être favorisés durant tes journées plages ou lorsque tu es exposé(e) au soleil. On boit également beaucoup d’eau et on utilise ventilateurs et climatiseurs dès que l’on peut.

Si la personne ne se sent pas très bien : 

  • Place-la au frais, à l’ombre et favorise les courants d’air,
  • Enlève ses vêtements et humidifie son corps,
  • Applique de la glace au niveau du cou, des aisselles et des plis de l’aine,
  • Fais boire la personne par petites gorgées si elle est consciente.

Si la personne s’évanouit :

  • Mets-la en PLS (Position Latérale de Sécurité),
  • Appelle immédiatement le 15 (ou le 18) dès que les symptômes sont reconnus.

Le coup de chaleur est une urgence médicale qui engage le pronostic vital. En cas d’incident, une consultation médicale doit être effectuée le plus rapidement possible et principalement pour un enfant car les risques sont beaucoup plus grands.

La noyade

Même si tu te prends pour Aquaman, tu peux rapidement te retrouver en difficulté et risquer de te noyer à la piscine ou à la plage. Alors voici les gestes à garder en tête si toi ou un de tes amis se retrouve dans cette situation.

Si la personne respire ? 

Il faut lui ouvrir la bouche et la positionner en PLS afin que l’eau puisse sortir, ou du moins pour que la personne ne s’étouffe pas. Préviens ensuite les secours et vérifie qu’elle respire jusqu’à l’arrivée des sauveteurs. 

Et si elle ne respire pas ? 

On essaie de garder son sang froid et on agit.  

Pour commencer…

  • Mets-la personne sur le dos, sur une surface plane et solide de préférence,
  • Vérifie que la victime ne réagit pas, qu’elle est bien inconsciente,
  • Appelle ou demande que l’on appelle le 15 ou le 18 et que l’on apporte si possible un défibrillateur automatisé,
  • Ouvre la bouche de la personne et vérifie qu’il n’y a rien qui empèche la respiration,
  • Regarde si la personne respire ou non en plaçant ton oreille contre sa bouche ouverte et en regardant si sa poitrine se soulève,

Si la personne ne respire pas, test son pouls. Si elle n’en a pas, prépare-toi à réanimer la personne,

  • Insuffle de l’air dans les poumons de la victime 2 fois (bouche-à-bouche). Puis, fais 30 pressions thoraciques. Recommence cette boucle (30 compressions thoraciques et 2 insufflations) jusqu’à l’arrivée des secours. 

Le saignement 

Si toi ou un de tes potes est un peu casse-cou, tu auras sûrement besoin un jour de stopper un saignement (mais on ne te le souhaite pas).

Dans ce cas :

  • Appuie fortement sur l’endroit qui saigne.
  • Évite si possible, tout contact avec le sang de la victime : demande-lui de compresser elle-même sa blessure. Sinon, protège tes mains avec des gants jetables, mouchoirs, sacs en plastiques ou encore un tissu propre.
  • Allonge la personne en position horizontale et poursuis la compression sur la plaie jusqu’à l’arrivée des secours.

Si tu dois te libérer et que la personne ne peut pas appuyer elle-même (par exemple pour aller donner l’alerte) :

  • Applique un tampon relais pour remplacer la compression manuelle (un nœud avec un tee-shirt par exemple). Le bandage ne doit pas être trop serré pour ne pas former un garrot et il ne peut pas être fait au niveau du cou, de la tête, du thorax et de l’abdomen.
  • Assure-toi que le sang ne coule plus avant d’aller donner l’alerte.

Pour t’informer davantage et pourquoi pas te former sur d’autres gestes de premiers secours, voici le lien du site de la Croix-Rouge : https://www.croix-rouge.fr/

Nous te recommandons également leur application que tu peux télécharger pour te renseigner et utiliser en cas de danger imminent.

Nous te souhaitons de bonne vacances et surtout, aucun accident !

À bientôt pour un prochain article, et n’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux !