LEÇON La-régulation-hormonale-de-la-glycémie

Le 20-03-2019

Glycémie et diabète

La régulation hormonale de la
glycémie
La notion d’homéostasie appliquée à la
glycémie
• obs. : glycémie = paramètre du milieu intérieur
maintenu autour de 1 g/L
• existence d’une boucle de régulation :
– variable = glycémie
– capteur = pancréas
– signal = hormones pancréatiques (insuline et
glucagon)
– effecteur = foie (stockage ou libération de
glucose dans le sang)
• importance de la régulation de la glycémie :
– pas assez de glucose (hypoglycémie) = moins
d’énergie pour les cellules
– trop de glucose (hyperglycémie) = toxique
pour les cellules

Les acteurs hormonaux de la régulation de la
glycémie
• insuline

→ hypoglycémiante

=

diminue

la

glycémie
• glucagon → hyperglycémiant = augmente la
glycémie
• mécanismes de l’insuline :
– glycémie élevée : sécrétion d’insuline par les
cellules � des îlots de Langerhans du pancréas
– fixation sur des récepteurs à l’insuline des
cellules du foie
– activation de la synthèse de glycogène en
utilisant le glucose
– prise du glucose dans le sang = diminution de
la glycémie

De la digestion à la glycémie
• période de jeûne :

consommation du glucose

sanguin → glycémie faible → sécrétion de glucagon
→ hydrolyse du glycogène → libération de glucose →
augmentation de la glycémie
• après digestion : passage du glucose de l’intestin
vers le sang → glycémie élevée → sécrétion
d’insuline → synthèse de glycogène → prise du
glucose sanguin → diminution de la glycémie

Transition :

la glycémie est un paramètre du

milieu interne qui est régulé.

Une augmentation

ou une diminution de sa valeur est normalement
contrebalancée par l’action d’hormones pancréatiques
aux effets hypo ou hyperglycémiant. Cette régulation
s’inscrit dans le fonctionnement physiologique normal
de l’organisme ; ce fonctionnement peut être perturbé
dans certaines pathologies : les diabètes.