LEÇON La-classification-des-espèces-reflète-leur-histoire-évolutive

Le 20-03-2019

Classification

des

êtres

vivants : une histoire évolutive
commune

La classification des espèces reflète
leur histoire évolutive
Des liens de parenté entre les êtres vivants
• classer les espèces revient à ranger la diversité
:

deux espèces qui ont des caractéristiques

communes sont réunies dans un même groupe
• les critères choisis par les scientifiques permettent
de refléter l’histoire évolutive de la vie : si deux
espèces partagent un caractère, elles l’ont hérité
d’un ancêtre commun
– ex. : les dromadaires et les moutons marchent
sur des sabots à 2 doigts comme leur ancêtre
commun, un animal à sabot qui vivait il y a 40
millions d’années
• dans cette classification scientifique, les espèces
qui ont le plus de caractéristiques en commun ont
le plus fort lien de parenté
• attention, toutes les ressemblances ne traduisent
pas des liens de parenté
– ex.

:

les requins et les dauphins se

ressemblent beaucoup car ils ont un mode de
vie semblable mais les dauphins sont en fait
plus proches des hippopotames

Deux présentations différentes
• on peut représenter une classification de 2
manières différentes :
– sous forme de groupes emboités
– sous forme d’un arbre de parenté
• un arbre de parenté raconte une histoire commune
:
– au bout des branches se trouvent des espèces
– l’origine de l’arbre représente le passé ancien
: un ancêtre commun à toutes les espèces de
l’arbre
– le long des branches, le temps s’écoule, les
êtres vivants se reproduisent et les espèces
évoluent lentement
– une branche qui s’arrête avant les autres
correspond à une espèce disparue qui n’a pas
eu de descendance