manuel cours 2013 6N0

Le 20-03-2019

I – Décomposition, nom des chiffres
Règle
0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 sont les dix chiffres qui permettent d’écrire tous les nombres entiers, de
même que les lettres de A à Z permettent d’écrire tous les mots.

Exemple 1 :
• 1 054 est un nombre de quatre chiffres ;

• 7 est un nombre d’un seul chiffre.

Règle
Pour pouvoir lire les grands nombres entiers facilement, on regroupe les chiffres par tranches de
trois en partant de la droite.

Exemple 2 : 1049658723 s’écrit 1 049 658 723.
a. Écris ce nombre en toutes lettres.
b. Décompose ce nombre.

c. Donne le nom des chiffres 4 et 7.
d. Quel est le nombre de millions de ce nombre ?

On peut utiliser un tableau.
Tranche des unités

U

C

D

U

C

D

U

Unités

D

Tranche des milliers

Dizaines

C

Tranche des millions

Centaines

Tranche des milliards

1

0

4

9

6

5

8

7

2

3

a. Ce nombre s’écrit :
un-milliard-quarante-neuf-millions-six-cent-cinquante-huit-mille-sept-cent-vingt-trois.
b. Il se décompose comme ci-dessous :
1 049 658 723 = (1  1 000 000 000)  (4  10 000 000)  (9  1 000 000)
 (6  100 000)  (5  10 000)  (8  1 000)  (7  100)  (2  10)  (3  1)
c. 7 est le chiffre des centaines et 4 est le chiffre des dizaines de millions.
d. Le nombre de millions est 1 049. À ne pas confondre avec le chiffre des millions qui est 9.

II – Repérage sur une demi-droite graduée
Définition
Une demi-droite graduée est une demi-droite sur laquelle on a reporté une unité de longueur
régulièrement (souvent le centimètre) à partir de son origine.

Propriété
Sur une demi-droite graduée, un point est repéré par un nombre appelé son abscisse.
L’origine est repérée par le nombre zéro.

Exemple : Quelles sont les abscisses des points A et B ?
A
0

B

100

• Le point A a pour abscisse 300. On note A(300).
• B est le point d’abscisse 800. On note B(800).

14

NOMBRES

ENTIERS

(1) – CHAPITRE N0

III – Comparaison et rangement
Définition
Comparer deux nombres, c’est trouver le plus grand (ou le plus petit) ou dire s’ils sont égaux.

Définitions
Ranger des nombres dans l’ordre croissant signifie les ranger du plus petit au plus grand.
Ranger des nombres dans l’ordre décroissant signifie les ranger du plus grand au plus petit.

Exemple : Range les nombres 25 342 ; 253 420 ; 25 243 ; 235 420 ; 25 324 dans l’ordre croissant.
On repère le plus petit, puis le plus petit des nombres qui restent, et ainsi de suite jusqu’au dernier.
On obtient donc : 25 243  25 324  25 342  235 420  253 420.

IV – Addition
Définitions
Les nombres que l’on additionne s’appellent les termes.
Le résultat d’une addition s’appelle la somme.

Exemple 1 : Pose et calcule 1 856  525.

1


2

8

5

6

5

2

5

3

8

1

On place les chiffres les uns sous les autres en commençant par les chiffres
des unités.
• Les nombres 1 856 et 525 sont les termes de l’addition.
• Le résultat 2 381 est la somme.

Propriétés
Dans une addition, on a le droit de :
• regrouper les termes ;
• changer des termes de place.

Exemple 2 : Calcule astucieusement 46  37  54  63.
46  37  54  63  (46  54)  (37  63)  200

V – Soustraction
Définitions
Les nombres que l’on soustrait s’appellent les termes.
Le résultat d’une soustraction s’appelle la différence.

Exemple : Pose et calcule 233 − 67.
2

1

3

1

1

1

3

1

6 7

6

6

On procède comme pour l’addition.
• Les nombres 233 et 67 sont les termes de la soustraction.
• Le résultat 166 est la différence.

Remarque : On ne peut pas changer les termes de place dans une soustraction.

CHAPITRE N0 – NOMBRES

ENTIERS

(1)

15