LEÇON Le-théâtre-et-la-mise-en-scène-de-la-ruse

Le 20-03-2019

Résister au plus fort : ruses,
mensonges et masques

Le théâtre et la mise en scène de la
ruse
Origine des mots et définitions
• le mot « théâtre » vient du grec théaomai : «
regarder »
• le texte d’une pièce de théâtre est écrit pour être
joué sur scène : il doit permettre à celui qui le lit
d’imaginer sa représentation sur scène

Qu’est-ce qu’une pièce de théâtre ?
• une pièce de théâtre est écrite par un dramaturge
; elle raconte une histoire, appelée intrigue, entre
différents personnages
• la construction des pièces :
– les pièces classiques, comme les comédies
de Molière, sont divisées en grandes parties
appelées actes
– les actes sont eux-mêmes divisés en scènes
: on change de scène à chaque fois qu’un
personnage arrive ou s’en va
– les pièces contemporaines sont, elles, plus
souvent divisées en scènes uniquement
– les scènes sont composées par les répliques
(paroles) des personnages, accompagnées de
didascalies qui donnent des précisions sur le
jeu des comédiens, les décors, les costumes

Du texte à la scène
• le metteur en scène transforme le texte en
spectacle ; on peut dire qu’il donne vie au texte :
– il choisit et fait répéter les comédiens qui
incarnent les personnages
– il choisit un décor,

éventuellement des

musiques, etc.
• chaque metteur en scène interprète le texte à sa
manière ; c’est pourquoi chaque mise en scène est
différente
• les comédiens apprennent le texte et réfléchissent
à une interprétation avec le metteur en scène afin
de jouer la pièce sur scène

La mise en scène de la ruse
• dans les comédies,

les ruses que déploient

les personnages pour parvenir à leurs fins sont
particulièrement présentes 
• les ruses permettent de déjouer l’assurance
des puissants,
les

exagérant,

de montrer leurs défauts en
donc

de

faire réfléchir au

comportement des hommes
• elles génèrent des situations plaisantes et des
dialogues dynamiques
• plus précisément, il existe différentes manières de
faire rire au théâtre. On distingue :
– le comique de gestes : coups de bâton, gifles,
chutes, mimiques, etc.
– le comique de mots :
grossièretés,

jeux de mots,

problèmes de prononciation,

accents, etc.
– le comique de situation : un personnage qui
se retrouve dans une situation délicate, qui
ignore quelque chose que le public sait, etc.
– le comique de caractère : un personnage
stupide, menteur, jaloux, prétentieux, etc.
– le comique de répétition : une situation ou
une phrase est répétée plusieurs fois, ce qui
finit par la rendre drôle