LEÇON Les-limites-des-plaques-et-leurs-mouvements

Le 20-03-2019

L’origine des séismes et des
éruptions volcaniques

Les limites des plaques et leurs
mouvements
Les séismes et les volcans délimitent les
limites des plaques lithosphériques
• il existe des zones à forte activité sismique (ex. :
côte Ouest de l’Amérique du Sud) et des zones où
l’activité sismique est quasiment inexistante (ex. :
Canada)
• il existe des zones où l’on trouve des volcans (ex. :
Italie) et des zones sans volcans (ex. : Australie)
• les zones où il existe des séismes et des volcans sont
les limites des plaques lithosphériques
• les plaques lithosphériques sont rigides et peu
déformables

Les

plaques

lithosphériques

sont

en

mouvement
• les continents ont changé de position et de forme
au cours des temps géologiques (théorie de la
dérive des continents de Wegener)
– ex.

:

l’Afrique et l’Amérique du Sud

étaient jointes,

comme en témoigne la

complémentarité de leurs côtes
• ces changements sont dus aux mouvements des
plaques lithosphériques
• ces mouvements sont responsables des séismes et
du volcanisme observés à la frontière des plaques

Des plaques qui s’éloignent : les frontières de
divergence
• certaines frontières entre plaques présentent
des mouvements de divergence :

les plaques

s’éloignent
• au niveau de ces frontières d’éloignement, on
trouve des dorsales océaniques
• le volcanisme des dorsales océaniques est de
type effusif

Des plaques qui se rapprochent :

les

frontières de convergence
• certaines frontières entre plaques présentent des
mouvements de convergence :

les plaques se

rapprochent
• au niveau de ces frontières de rapprochement,
on peut trouver des fosses océaniques ou des
chaines de montagnes
– ex.

: la fosse des mariannes, au large des

Philippines
– ex. : les montagnes de la cordillère des Andes,
en Amérique du Sud
• les mouvements de convergence sont parfois
accompagnés de volcanisme explosif