NOTION Récits-d’enfance-et-d’adolescence

Le 20-03-2019

Récit et théâtre

Le récit : différents genres narratifs
Récits d’enfance et d’adolescence
Définition
L’autobiographie
• L’autobiographie est un récit rétrospectif
qu’une personne fait de sa propre vie.
Ex.

:

Jean-Jacques Rousseau,

Confessions (fin du XVIII

e

avec Les

siècle) est considéré

comme le fondateur du genre autobiographique.
• Dans le récit autobiographique :
– « je » = l’auteur (la personne réelle
qui écrit le texte) = le narrateur (celui
qui raconte l’histoire) = le personnage
principal du récit
– on distingue deux « je » :

celui de

l’enfant ou adolescent dont on raconte
l’histoire, et celui de l’auteur adulte qui
raconte l’histoire
– l’auteur établit avec le lecteur un
pacte autobiographique : il s’engage
à raconter sa vie de façon sincère et
authentique (ce qui est parfois difficile
à respecter, parce que l’on veut donner
une image positive de soi, que notre
mémoire a déformé la réalité, etc.)
Définition
Les mémoires
Une personne ayant joué un rôle important dans
l’Histoire témoigne des événements qu’elle a
vécus.
Ex.

:

Les Mémoires d’outre-tombe,

de

Chateaubriand
Définition
Le journal intime
Ce n’est pas l’adulte qui se souvient de sa jeunesse,
mais l’enfant ou l’adolescent qui raconte sa vie
jour après jour.
Ex. : Le journal d’Anne Frank

Remarque
Les blogs et réseaux sociaux
Comme pour le journal intime, sur les blogs ou
sur les réseaux sociaux, il s’agit d’une écriture « au
jour le jour ». La différence est essentiellement
dans la diffusion : les blogs et réseaux sociaux sont
faits pour partager sa vie avec d’autres, tandis que
le journal intime n’a normalement pas pour but
d’être lu par d’autres.
Rappel
Le roman autobiographique ou l’autofiction
L’écrivain s’inspire de sa vie pour écrire un
roman, une œuvre de fiction. La part de vérité
autobiographique peut être plus ou moins
grande.

Un récit d’enfance et d’adolescence

peut bien évidemment être totalement fictif, sans
rapport avec la vie de l’écrivain.
Ex. : À la recherche du temps perdu, de Marcel
Proust ou La Promesse de l’aube, de Romain
Gary (proches de l’autobiographie)
L’Éducation sentimentale, de Gustave Flaubert
ou Le Blé en herbe, de Colette (romans fictifs, sans
rapport avec la vie de l’écrivain)