LEÇON Perspectives-et-peurs-la-littérature-entre-en-jeu

Le 20-03-2019

Progrès et rêves scientifiques

Perspectives et peurs, la littérature
entre en jeu
Le début de la science-fiction
• 2e moitié du XIXe siècle : la science s’introduit
dans la littérature : la fiction et les perspectives
scientifiques se mêlent
• naissance de la science-fiction dont les pères
fondateurs sont Jules Verne et H. G. Wells
• le scientifique devient un personnage de roman :
– ex. : chez Jules Verne, c’est un géologue dans
Voyage au centre de la Terre (1864)
– ex. : chez H. G. Wells, c’est un voyageur dans le
temps dans La Machine à explorer le Temps
(1895)

Avenirs possibles et diverses inquiétudes de
la science dans la littérature
• XXe siècle : on prend peur à l’idée que la science
conduise à la fin de la démocratie ou de la liberté
individuelle :
– ex.

: dans Le Meilleur des mondes (1932),

Aldous Huxley décrit une société divisée en
sous-groupes, en fonction de leurs capacités
physiques et intellectuelles
– ex.

: dans 1984 de Georges Orwell (1949),

un régime totalitaire surveille les pensées des
Hommes (« Big Brother is watching you »)
• aujourd’hui

:

de

nouvelles interrogations

et craintes apparaissent (ex.

:

eugénisme,

transhumanisme, société de contrôle) suscitant
l’intérêt des auteurs de science-fiction :
– ex. : le recueil Nouvelle vie et autres récits
de Pierre Bordage (2013) aborde les thèmes
du clonage, de l’hyper-industrialisation, du
patrimoine génétique mis en vente, de la
réalité virtuelle et de la surveillance