LEÇON La-figure-du-scientifique-devant-Dieu

Le 20-03-2019

Progrès et rêves scientifiques

La figure du scientifique devant Dieu
Le scientifique : un Homme de Dieu
• le scientifique questionne le monde, il observe et
prend note, il en interprète les phénomènes
• les sciences sont fortement liées aux religions
pendant des siècles
• XIIIe

siècle

:

naissance

de

la

méthode

expérimentale, l’expérience est la seule source de
certitudes
• fin du Moyen Âge : débats théologiques virulents
au sujet des liens entretenus entre la foi et la raison
• XIIIe et XIVe siècles : la théologie est interrogée,
l’Homme de Dieu peut être philosophe ou Homme
de science
• XVII-XVIIIe siècles : le rôle du scientifique peut être
de prouver l’existence de Dieu ou de la justifier par
l’observation des beautés du monde, mais il ne la
remet pas en cause

Le scientifique : un révolté
• la diffusion des savoirs scientifiques devient
gênante
– ex.

: en France, en 1535, François Ier fait

interdire l’imprimerie sous la pression du pape
• la rupture entre science et religion est tardive
(XVIe – XVIIe siècles)
• Copernic fait du Soleil le centre de l’Univers, la Terre
tourne autour du Soleil et sur elle-même ; on parle
d’ « héliocentrisme »
• une nouvelle vision du monde émerge, elle
contredit celle de l’Église qui faisait de la Terre le
centre de l’Univers (« géocentrisme ») mais aussi
les théories scientifiques suivies depuis Aristote et
Ptolémée ; on parle de « révolution copernicienne
»
• ces bouleversements mènent aux Lumières et
à la rédaction de l’Encyclopédie ;
Introduction,

dans son

l’autonomie du scientifique à

l’égard des églises est exigée
• XVIIIe siècle en Europe : nombreuses découvertes
dans divers domaines :
– sciences naturelles (Buffon), chimie (Lavoisier),
mathématiques
(Humboldt)

(Lagrange),

géographie