EXTRAIT Parce-que-vous-avez-éternué-il-y-a-vingt-ans

Le 20-03-2019

Progrès et rêves scientifiques

Parce que vous avez éternué il y a
vingt ans
Le narrateur malmène son interlocuteur. Il
a éternué à un coin de rue il y a vingt ans,
une femme s’est retournée, qui est ensuite
devenue son épouse. Que se serait-il passé
s’il n’avait pas éternué ?
« Vous avez éternué, et vous avez rencontré une certaine
fille. Et pas une autre. À la suite de cette rencontre,
vous avez pris certaines décisions, de même que la fille
en question, de même que la fille que vous n’avez pas
rencontrée ; de même que l’homme qui a rencontré
la fille que vous n’avez pas rencontrée ; de même que
toutes les personnes que vous avez rencontrées par la
suite. De même que votre famille, sa famille, leur famille
– et vos enfants.
Parce que vous avez éternué il y a vingt ans, cinq
personnes, ou cinquante, ou cinq cents personnes
peuvent être mortes à l’heure qu’il est alors qu’elles
seraient en vie si vous n’aviez pas éternué, ou le
contraire.

Reportez la chose deux cents,

mille ans en arrière, et un éternuement […]

deux
aurait

pu avoir comme conséquence qu’aucun de ceux
qui sont vivants à l’heure actuelle ne le soit.
Isaac Asimov, La Course à la Reine Rouge, 1949.

»