EXTRAIT Un-étrange-témoignage

Le 20-03-2019

Dénoncer les travers de la
société

Un étrange témoignage
Voici le début du récit.

Le narrateur se

présente et présente son projet d’écriture.
« Je ne suis pas un rat d’opéra ; n’attendez pas de
moi des récits polissons ni des contes égrillards.

Je

ne suis pas non plus un rat de cave dont les lumières
pourraient être utiles aux amateurs de pinard. Enfin ce
serait m’offenser que de me confondre avec un vil rat
d’hôtel. Né dans les camps, j’ai connu, dès l’âge le plus
tendre, le tumulte des champs de bataille ; mes parents
m’ont nourri d’espoirs glorieux et de détritus militaires.
Vous avez déjà deviné que l’auteur de ces lignes est un
des innombrables rats de tranchées qui, de la mer aux
Vosges, ont juré de tenir, eux aussi, « jusqu’au bout ! » […].
L’histoire impartiale dira un jour quel fut notre
rôle.

Combien

se

seraient

si

notre

activité

nocturne n’avait stimulé leur vigilance !

Grâce

surprendre

par

de

soldats

l’ennemi,

laissés

à nous, le poilu ne dort jamais que d’un œil.
Pierre Chaine, Mémoires d’un rat, 1916.

»