EXTRAIT L’étonnement-de-Montesquieu

Le 20-03-2019

Dénoncer les travers de la
société

L’étonnement de Montesquieu
« Je ne fais point ici d’épître dédicatoire, et je ne
demande point de protection pour ce livre : on le lira, s’il
est bon ; et, s’il est mauvais, je ne me soucie pas qu’on le
lise. »
« Il y a une chose qui m’a souvent étonné :
de

voir

ces

Persans

quelquefois

aussi

c’est

instruits

que moi-même des mœurs de la nation, jusqu’à
en connaître les plus fines circonstances,

et à

remarquer des choses qui, je suis sûr, ont échappé
à bien des Allemands qui ont voyagé en France.
Montesquieu, Lettres Persanes, Introduction, 1721.

»