LEÇON La-Première-Guerre-mondiale-l’expérience-combattante-dans-une-guerre-totale-1914-1918

Le 20-03-2019

Guerres mondiales et espoir
de paix

La Première Guerre mondiale :
l’expérience combattante dans une
guerre totale (1914-1918)
Une « guerre totale »
• mobilisation de masse (conscription) : environ
70 millions d’Occidentaux + troupes coloniales (2
millions) en 1914-1918
• mobilisation des économies transformées en
économies de guerre avec l’intervention accrue
des États :
– production d’armements
– ravitaillement du front et rationnement des
civils
– financement par des emprunts d’État et par la
création monétaire
– mobilisation des civils dans
d’armement (soldats

les

rappelés,

usines
femmes,

travailleurs des colonies)
• mobilisation des esprits :
– censure

de

l’information

et

des

lettres

des soldats, propagande en direction des
populations pour construire et renforcer le
consensus national (Union sacrée) : culture de
guerre
– mobilisation

des

scientifiques

pour

moderniser les armes de guerre
• mort et souffrances de masse :
– pertes massives : 10 millions de morts, 20
millions de blessés (dont les « gueules cassées
»), des veuves (3 millions) et des orphelins (6
millions)
– destructions de masse, terres inutilisables en
Europe de l’Ouest surtout (Nord de la France,
Belgique)
– déficit des naissances et sociétés traumatisées

L’expérience combattante
• violence inédite des combats à cause des armes
nouvelles (artillerie moderne, mitrailleuse, gaz de
combat, tanks et aviation) : grande puissance de
feu et de destruction, mort omniprésente
– 900 morts français et plus de 1300 morts
allemands/jour en moyenne
– près de 300 000 morts pendant la bataille de
Verdun en 1916
• conditions de vie très difficiles des soldats («
poilus » en France) dans les tranchées pendant la
guerre de position (fin 1914-fin 1917) :
– conditions

climatiques,

boue,

manque

d’hygiène (poux, rats)
– difficultés de ravitaillement
– bombardements
– épuisement physique
– rareté des permissions
• sentiment de déshumanisation des soldats («
chair à canon ») et mutineries en 1917
• processus de brutalisation des combattants par
l’atrocité des combats, la vision quotidienne des
morts et des blessés, les conditions de vie
• soldats

tiennent

(nationalisme

au

par

le

début

de

consentement
la

guerre),

la

solidarité du front et la contrainte (propagande
déshumanisant

l’ennemi,

répression

des

mutineries)

Les civils dans la guerre totale
• effacement

de

la

séparation

traditionnelle

combattants-civils : civils deviennent des cibles
économiques et militaires :
– rationnement
– blocus de l’Allemagne
– bombardements des villes. Ex. : Reims
– violences contre les civils :

travail forcé,

déportations, viols
• génocide arménien en 1915-1916 dans l’Empire
ottoman : élites éliminées, massacres, déportations
et marches forcées ; plus d’1 million de victimes,
diaspora des survivants